Navigation

Calculatrice d'admissibilité à un prêt hypothécaire

Québec Hypothécaire qualifier calculer
La première étape à franchir au moment d'acheter une résidence consiste à établir votre budget. Cette calculatrice vous aidera à déterminer le montant que vous pouvez emprunter. Remplissez les champs et cochez la case « Afficher le calendrier de remboursement » pour avoir accès au tableau complet des versements que vous aurez à effectuer pour rembourser votre hypothèque.

 

 

Qualification Hypothécaire Canadienne

Tout ce qu'il faut savoir sur le marché immobilier au Canada

Un investissement immobilier constitue un placement sûr. En effet, une belle propriété dans une ville agréable est considérée comme une richesse durable. Elle ne peut vous être volée comme les bijoux qui figurent parmi les cibles favorites des cambrioleurs. Pourtant, le prix d'un tel bien évolue avec le temps. Votre propriété peut donc devenir de plus en plus valeureuse au fil des années.

Le Canada figure parmi les destinations les plus appréciées des touristes. Chaque année, d'innombrables individus venus des 4 coins du monde font escale dans le pays. Ces personnes se font plaisir et gardent de merveilleux souvenirs malgré le froid de l'hiver. Le Canada a tout pour plaire. Il propose des paysages variés : montagnes, plaines, centres-ville, espaces naturels, etc.

Côté gastronomie, le pays offre la possibilité de savourer diverses recettes nationales et internationales. Il est aussi connu à travers le monde pour ses pentes de ski. En outre, la vie est moins chère au Canada et les prix immobiliers sont abordables. De nombreux investisseurs deviennent riches en choisissant de devenir propriétaires au Canada. Cependant, ce type d'investissement ne se fait pas au hasard. Une étude rigoureuse du marché est indispensable.

Montréal, une ville propice aux bonnes affaires

Montreal Skyline.

Selon les statistiques communiquées par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), le marché immobilier résidentiel de la région de Montréal a connu des ventes qui dépassaient toutes les attentes durant le mois de mai dernier, avec un nombre de 5 057 ventes résidentielles. Comparée à l'année 2016 sur la même période, l'augmentation est estimée à 15 %. Les chiffres sont obtenus grâce à la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Selon le communiqué de presse publiée par la CIGM, « Tous les principaux secteurs géographiques de la RMR de Montréal ont enregistré une augmentation du nombre de transactions en mai. Les secteurs de Vaudreuil-Soulanges et de l'île de Montréal se sont toutefois nettement démarqués, avec des croissances de ventes de 25 % et de 22 % respectivement ». (Record de ventes en mai sur le marché immobilier résidentiel de la région de Montréal, CIGM).

D'après les analyses de Paul Cardinal, membre de la Fédération des chambres immobilières du Québec, la tendance constatée dernièrement sur les évolutions du marché immobilier dans la ville de Montréal s'explique par l'augmentation du nombre d'immigrants ainsi que la forte croissance de l'emploi. Toutefois, comparés à Toronto ou à Vancouver, les prix adoptés à Montréal sont largement plus abordables. En effet, pour une maison unifamiliale à Montréal, le prix médian était évalué à 319 000 dollars en mai, tandis que sur le même mois et sur la même catégorie de bien, le prix était de 1,1 million de dollars à Toronto et de 1,56 million de dollars à Vancouver.

Investir à Montréal permet de garantir la rentabilité de son projet. En effet, il est possible d'opter pour un investissement locatif. Acheter un appartement dans un quartier bien choisi permettra de se créer un revenu supplémentaire. Il n'est pas difficile de trouver des locataires à Montréal. D'un point de vue culturel, la ville est différente du reste du Canada. Montréal est une ville festive, agréable à vivre, les gens qui y habitent sont aimables. Chaque année, plus de 40 festivals sont organisés : Festival International de Jazz, Grand prix de Formule 1, Festival International des Films Fantasia, Igloofest, Festival International Nuits d'Afrique, etc. Les personnes qui veulent retrouver la joie de vivre passent des vacances à Montréal, certains décident même de s'y installer. Avec les moyens, il est possible d'investir à Montréal pour une résidence principale et des appartements à mettre en location. Comme les prix évoluent, le moment actuel est bien choisi pour saisir les opportunités qui se présentent.

Selon les experts, le prix des propriétés à Montréal aura une tendance en hausse de l'ordre de 4 à 6 % d'ici les deux prochaines années. Grâce à la mise en place d'un lien direct qui relie Montréal à Pékin ou à Shanghai, les investisseurs chinois affluent de plus en plus dans cette ville. Le potentiel d'avenir de Montréal est très prometteur, c'est pourquoi les plus malins n'hésitent pas à s'y créer des richesses. Les nationalités les plus représentées à Montréal sont actuellement, les Chinois, les Français ainsi que les Américains.

Des prix en augmentation et des signes de ralentissement du secteur ?

Selon les dernières statistiques, le secteur de l'immobilier en général au Canada a connu une baisse des ventes de l'ordre de 11,4 % par rapport à 2016. Ce contexte est la conséquence de la régularisation des marchés spéculatifs, dont notamment ceux de Toronto et de Vancouver par les autorités provinciales et fédérales. Parmi les mesures adoptées par les autorités, l'imposition d'une taxe à 15 % aux investisseurs étrangers intéressés par Vancouver et le Golden Horseshoe du Grand Toronto. Ensuite, il faut savoir que les règles hypothécaires ont été resserrées.

Toutefois, la tendance n'est pas identique dans toutes les villes du pays. Outre la ville de Montréal, les marchés qui ont connu une hausse des chiffres de vente par rapport à l'année dernière sont : Ottawa, Edmonton, Halifax, Calgary et London. Au niveau de la métropole, les ventes ont même augmenté de 10 % comparées à l'année 2016. Si la vente à Montréal a largement progressé, il est possible que ce soit à cause du fait que les investisseurs étrangers s'orientent vers cette ville en vue d'éviter la taxe prévue pour eux à Toronto et à Vancouver, les destinations de premier choix. De plus, il faut savoir que malgré le resserrement du marché, la hausse des prix est encore modeste à Montréal par rapport à d'autres villes.

Récemment, la Société canadienne d'hypothèques et de logements (SCHL) a souligné l'existence de conditions problématiques concernant le marché canadien de l'habitation. Parmi les points qui méritaient attention, il y a l'importante croissance des prix à Toronto, à Vancouver ainsi que les villes voisines. En parlant de conditions problématiques, les sujets les plus souvent abordés sont la construction excessive et la surévaluation. Cette situation serait provoquée par un manque de considération des facteurs tels que la population, le revenu, sans oublier les taux hypothécaires. Selon les études réalisées par la SCHL (Alexandra Posadzki, Le marché immobilier canadien affiche des conditions problématiques, dit la SCHL), quelques villes sont concernées par des signes de conditions problématiques élevées. Les villes concernées sont notamment : Toronto, Vancouver, Hamilton, Saskatoon, Regina et Victoria. Les conditions problématiques sont estimées à un niveau modéré dans les villes comme Québec, Montréal, Calgary, Edmonton et Winnipeg. À Moncton et Ottawa, les signes de conditions problématiques sont évalués à un faible niveau.

Observer attentivement les évolutions du marché permet aux potentiels acheteurs de mieux placer son investissement, c'est-à-dire plus facilement trouver le type de logement qui correspond à ses attentes. Les perspectives à long terme sur le marché doivent être anticipées avant toute prise de décision. Dans ce sens, les Canadiens se doivent de connaître les aspects préoccupants qui apparaissent dans le secteur de l'immobilier. Le but est que chaque acteur puisse contribuer à favoriser la stabilité du marché.

Investir dans le résidentiel locatif : un projet rentable ?

Le secteur des immeubles résidentiels locatifs a réussi à prendre une place importante sur le marché au Canada. Il s'agit d'une nouvelle tendance, car auparavant ce sont les projets de condominiums qui étaient dominants. Ce qui a changé ? Les besoins des consommateurs. Ces derniers veulent désormais s'orienter vers des espaces locatifs luxueux. Pourquoi ? Avec les condominiums, le propriétaire devait s'occuper de l'entretien et de participer à l'administration du bien. Pourtant, en décidant d'opter pour la location d'appartements haut de gamme, une personne peut profiter d'un large choix de services clé en main. Le secteur résidentiel locatif haut de gamme intéresse les grands investisseurs en quête de consolidation de leur position.

Dans plusieurs villes du Canada, le marché de l'habitat n'est pas loin d'être saturé. L'offre n'est plus suffisante pour répondre favorablement aux demandes. Ce contexte génère une flambée de prix. En vue d'éviter ce problème, il est judicieux de bien choisir le lieu où investir. Il serait intéressant de devenir propriétaire dans une ville à forte potentialité comme Montréal où le prix de l'immobilier est encore suffisamment abordable. Les investisseurs anticipent déjà les éventuelles conséquences positives de l'élection de Donald Trump au Canada. Une hausse de l'immigration vers ce pays peut potentiellement engendrer une augmentation de la demande en ce qui concerne les appartements.

Dans la même catégorie de Montréal, le Québec constitue aussi une bonne option pour les investisseurs canadiens et internationaux. La croissance économique des deux villes est favorable aux investissements.

Contracter un emprunt pour devenir propriétaire au Canada

Un investissement immobilier demande généralement un budget important. Par manque de financement, beaucoup se permettent de rater des opportunités. Pourtant, des millions de personnes à travers le monde décident de contracter un crédit immobilier et réussissent à atteindre leurs objectifs. Ce type de prêt est destiné spécifiquement pour financer l'achat d'un appartement, d'une maison ou encore pour financer des travaux de rénovation. L'intéressé peut directement faire une demande auprès de sa banque ou solliciter les services d'un courtier. La seconde alternative permet de profiter d'un service de spécialiste en vue de profiter des meilleures conditions de prêt. Ce qui aboutit souvent à un taux d'intérêt faible, une durée de remboursement et des mensualités convenables tenant comte de la situation financière de l'emprunteur.

Au Canada, il y a ce que l'on appelle « prêt hypothécaire ». Ce dernier s'obtient soit auprès d'une banque, soit auprès d'une institution financière telle qu'une caisse populaire, une compagnie d'assurances ou une coopérative d'épargne et de crédit. Le remboursement d'une hypothèque se fait par l'intermédiaire de versement mensuel avec intérêts sur une période pouvant aller jusqu'à 25 ans.

Le montant d'une hypothèque se calcule de la manière suivante : prix de la maison – montant du versement initial ou acompte (mise de fonds). La mise de fonds désigne la part du prix d'achat que l'acheteur peut acquitter par ses propres moyens financiers. Son montant doit déjà être établi lorsque la personne voulant faire une acquisition de maison commence à faire des recherches pour son achat.

Dans le cas où le montant de la mise de fonds serait inférieur à 20 % du prix du bien immobilier, une assurance prêt hypothécaire est généralement incontournable. Ce type d'assurance constitue une mesure de protection pour la banque ou l'institution qui fournit le crédit dans le cas où l'emprunteur serait dans l'incapacité de rembourser l'hypothèque. Cette option permet d'accéder à une hypothèque avec une mise de fonds d'un niveau moins important et d'un taux d'intérêt plus abordable.

Pour obtenir un crédit, un rendez-vous avec l'établissement financier prêteur ou un courtier hypothécaire est indispensable. Cela constitue le début du processus de pré-approbation du prêt. Les renseignements à préparer durant cette étape sont:

  • pièce d'identité avec photo (la pièce doit être approuvée par le gouvernement),
  • coordonnée de l'employeur,
  • justificative de résidence,
  • justificatif de revenus,
  • justificatif de mise de fonds,
  • justificatif d'économies et de placements,
  • informations sur les dettes courantes,
  • cote de crédit.

Toutes les informations fournies doivent être exactes. Des faux renseignements sur les revenus et sur les actifs sont considérés comme une grave infraction ou fraude hypothécaire.

Faire approuver un prêt permet de connaître à l'avance la somme totale qu'il faut payer ainsi que le taux d'intérêt et le montant des mensualités hypothécaires. Toutefois, il faut savoir qu'une pré-approbation n'est pas une validation définitive de l'attribution d'un prêt hypothécaire. Il s'agit simplement d'une démarche ayant pour but d'aider l'intéressé à cibler ses recherches et à faire les bons choix considérant sa capacité financière, le quartier dans lequel il souhaite investir ainsi que la taille et le type d'habitation. Il n'est pas obligatoire de dépenser le montant total du prêt approuvé. Le mieux serait en effet de penser aux alternatives comme une augmentation des dépenses, une perte de revenu ou une augmentation des taux d'intérêt.

Les avantages d'une assurance prêt hypothécaire

Avec ce type d'assurance de prêt, il est possible de faire acquisition d'une maison ou d'un bel appartement au Canada avec une mise de fonds minimale de 5 %. La SCHL propose une assurance de prêt qui s'applique à différents types d'habitations et valable partout dans le pays. En outre, il faut savoir qu'une large gamme de produits et d'options flexibles est proposée en vue de satisfaire les intéressés. Pour toute personne voulant investir au Canada, la SCHL constitue une adresse de référence.

Une assurance prêt hypothécaire est également utile dans le cadre d'une recherche de financement pour des travaux de rénovation. Il suffit d'entrer en contact avec le prêteur ou un courtier pour s'informer des conditions d'accessibilité au service et de connaître les différentes options proposées. Bénéficier de cette assurance se fait de manière simplifiée. Pourtant, une telle offre est avantageuse pour l'établissement prêteur et l'emprunteur. La banque se protège des risques de non-remboursement et devient apte à consentir un crédit à un taux d'intérêt moins élevé. Cela, même si l'emprunteur ne verse qu'une mise de fonds peu conséquente par rapport à ce qui est normalement requis. L'emprunteur trouve son profit, car il peut accéder plus facilement à un crédit dans les conditions favorables à sa situation. Avec une assurance de prêt, il est possible d'accéder à un crédit en toute période avec ou sans ralentissement économique.

Depuis octobre 2016, de nouvelles mesures fédérales ayant pour objectif la réduction des risques pour les acheteurs d'une première maison sont entrées en vigueur. Désormais, chaque nouveau prêt hypothécaire assuré fera l'objet d'une simulation de crise. Le prêteur se doit de pratiquer cette simulation de crise de manière rigoureuse. Cette nouvelle obligation concerne les prêts à taux fixe de 5 ans ou plus. Le but est de stabiliser le marché du logement en garantissant que ceux qui contractent des prêts puissent respecter le remboursement, même dans la possibilité où les taux d'intérêt s'avèrent être en hausse ou dans le cas où les revenus de l'emprunteur seraient en baisse. Une telle démarche trouve son utilité surtout dans les zones où les prix ont connu une hausse considérable.

Les différents types de prêts hypothécaires

Une personne souhaitant faire un achat de propriété au Canada peut choisir en plusieurs types de crédits pour compléter son budget et ne pas manquer les opportunités. Les services d'un courtier sont pratiques pour aider à identifier la meilleure option. Toutefois, un particulier se doit de connaître les offres disponibles sur le marché financier en vue de mieux se préparer pour son projet. Les alternatives en ce qui concerne les prêts au Canada sont :

  • Prêt hypothécaire à taux fixe : avec cette option, le taux d'intérêt reste inchangé pendant la totalité de la durée de remboursement du crédit.
  • Prêt hypothécaire à taux variable : le taux d'intérêt peut changer en fonction des fluctuations du taux préférentiel.
  • Prêt hypothécaire ordinaire : une personne pouvant assurer un versement initial d'un montant supérieur à 20 % de la valeur du bien à acheter peut accéder à cette option qui ne nécessite pas d'assurance de crédit.
  • Prêt hypothécaire avec assurance : dans le cas où le versement initial est inférieur à 20 % du prix d'achat du logement, l'emprunteur peut accéder à un prêt, mais doit souscrire à une assurance auprès de la SCHL ou de Genworth Canada.
  • Prêt hypothécaire ouvert : cette offre est intéressante pour les personnes qui veulent avoir la possibilité de rembourser la totalité du montant de son prêt sans devoir payer une pénalité compensatoire à cause d'un remboursement anticipé.
  • Prêt hypothécaire fermé : cette option exige des versements prédéterminés à des moments fixes. Une pénalité compensatoire est appliquée en cas de versement d'une somme plus élevée que ce qui a été initialement prévu, en cas de renégociation, refinancement ou transfert de prêt avant la date d'échéance.

Les principaux établissements prêteurs au Canada

Quebec City Harbor.

Pour acheter un bien immobilier au Canada, il est important de connaître les établissements qui peuvent fournir du crédit avec les meilleures conditions. Il s'agit de grandes banques locales, de caisses populaires et d'autres établissements de fiducie. Au lieu de faire le tour des banques, de plus en plus de Canadiens sollicitent les services d'un spécialiste en courtage immobilier. Le professionnel travaille avec des banques partenaires et trouve facilement la meilleure offre en considérant les besoins de ses clients. Les établissements les plus connus sont notamment : Banque Nationale, B2B Banque, Castleton Financement hypothécaire, Capital Express, Banque Laurentienne, Corporation Capital Cliffton, Banque Scotia, Desjardins, HomEquity, L'Équitable — Compagnie de fiducie, TD Canada Trust, Société de fiducie Home, Financement Unik, Industrielle Alliance, MCAP, First National, Pentor, Idéal Finance, Manuvie.

Il est aussi intéressant de solliciter les services d'un agent immobilier. Ce dernier a pour rôle de comprendre les besoins de ses clients, repérer les meilleures offres et proposer les opportunités les plus intéressantes. Un agent connaît à la perfection la ville et la région où il propose ses services. Il peut renseigner dans les zones les plus stratégies en fonction des projets de ses clients. Avoir recours à l'expertise de professionnels permet de réaliser de bonnes affaires et de faire des économies.

Le Canada dispose de tous les atouts pour plaire, que ce soit pour y vivre où pour un investissement locatif. Une étude du marché et des spécificités de chaque ville permet d'assurer le succès d'un projet et de rentabiliser son investissement.

Sources: